Au secours ! Je veux lire plus en 2017, je lis quoi ?

tulipes-oxalis-coussin-germain-eames

Pour la faire courte, amies lectrices, amis lecteurs, en octobre dernier j’ai démissionné de mon poste à Paris, empaqueté meubles et vêtements, pris la Minette sous le bras et roulé 700 km pour vivre une nouvelle aventure dans la région de Toulouse avec mon futur mari ! Alors, vous comprenez le problème : rebelote les cartons, rebelote la vie dans une valise le temps de trouver un nouvel appartement, rebelote l’emménagement, le montage des meubles, le déballage des cartons, et au final ce sont autant d’articles que je ne vous ai pas livrés dans les temps, faute de connexion internet, faute de livres, la tête pleine de micro-soucis à gérer.

Notre petite affaire commune ne m’est néanmoins pas sortie de la tête ! J’ai continué à lire, dans la file d’attente du SAV d’Ikea, et j’ai encore quelques belles cordes à mon arc !

Le problème qui nous occupe aujourd’hui, chers amis, c’est cette bonne résolution annuelle que tout un chacun prend, plus ou moins officiellement, de lire un peu plus durant cette nouvelle année. Seulement voilà, très vite on se tortille, on se trémousse, on n’est pas à l’aise, très vite on se rend compte qu’on voudrait bien mais qu’on ne sait pas, qu’on n’ose pas, qu’on est perdu…

secretaire-pratique-taride-vintage

Laissez-moi vous dire que vous avez eu le bon réflexe, le geste qui sauve une vie : cet SOS que vous avez lancé à Papier Glacé en ouvrant votre navigateur internet aujourd’hui ! Qu’est-ce qu’on lit quand on ne sait pas quoi lire ? Vers quel genre on se tourne quand on veut faire mouche mais qu’on ne sait pas par où commencer ? Quels sont les quick wins, ces ouvrages qu’on est sûr d’aimer, d’accrocher ?

Une résolution comme celle-ci doit s’appuyer sur une stratégie en béton ! On ne ressort pas le premier bouquin venu, poussiéreux, qui traîne dans un placard depuis des années ! Si on n’est pas un lecteur compulsif, on se doit de prendre le temps de choisir avec précaution, au risque de se dégoûter à vie à cause d’un choix malheureux. Moi, Rambo de la lecture, j’ai rencontré au cours de mes innombrables batailles tant de soldats qui avaient déserté à cause d’un combat foireux, d’un adversaire trop coriace.

Mon conseil ? Rester réaliste ! La lecture est une activité magnifique, mais tous les ouvrages ne sont pas faits pour nous ! Un mauvais livre est avant tout un livre qui ne répond pas à nos attentes de lecteur. Alors, lecteur, lectrice, qu’attends-tu de ta prochaine lecture ?!

  • Culture générale oblige, j’aimerais lire un classique (bien que je ne sois pas certain-e d’être fan du genre)

Il y a les lecteurs férus de classique, et puis il y a les autres, dont je fais partie ! Je ne vous jetterai donc pas la première pierre si vous n’êtes pas un adepte du genre ou si les classiques vous font peur, et je vous tire mon chapeau si vous avez cette remarquable capacité à passer de Proust à Céline, de Balzac à Zola. Le plus grand risque, selon moi, c’est in fine d’aller de Charybde en Scylla si l’on ne choisit pas bien son angle d’attaque. Vous voulez vous y mettre doucement mais sûrement ? Je vous recommande Au bonheur des dames, d’Emile Zola. 11e roman de la célèbre suite des Rougon-Macquart, Au bonheur des dames est le roman des grands magasins, de la transformation de Paris à la suite des travaux haussmanniens.

bonheur-dames-zola-kobo-liseuse-fnac

Denise Baudu, l’héroïne, débarque à Paris avec ses frères, espérant y trouver du travail dans le magasin de son oncle. La situation des petits magasins est pourtant critique depuis que le Bonheur des dames, grand magasin de prêt-à-porter féminin, absorbe toute la clientèle parisienne. Denise s’y fait embaucher, au grand dam de son oncle. Elle assiste à la mort des petits commerces, tout en étant aux premières loges des coups les plus bas et des ambitions personnelles les plus mesquines.

  • Je veux bien lire, mais à condition qu’on me tienne en haleine

Rien de tel qu’un bon polar pour se (re)mettre à la lecture avec enthousiasme et s’offrir de belles heures de frisson et de suspense ! Et puisque la tendance est au made in France, je ne saurais que trop vous recommander la trilogie du bel Olivier Norek, qui, auteur de polar, lieutenant à la Police judiciaire du 93 et Toulousain d’origine, a décidément tout pour plaire ! On commence par Code 93, puis on lit Territoires et Surtensions.

code-93-olivier-norek-lafont-polar

La trilogie s’ouvre sur la découverte d’un cadavre, émasculé, qui se réveille en pleine autopsie, sous les yeux ébahis du médecin légiste. Victor Coste, capitaine de police, et son équipe de choc, vont s’enfoncer dans les profondeurs du 93 et y déterrer cadavres et casseroles à la pelle. Un mot d’ordre ? Réalisme. On finit par se demander si Olivier Norek les invente, ces affaires, ou s’il n’a qu’à piocher dans son expérience quotidienne sur le terrain pour nous servir trois polars de haute voltige où violences, manipulations et scandales sont monnaie courante. Bref, on fonce !

  • Lire plus pour rêver plus

A la suite de ma chronique sur Travail soigné, j’ai pu entendre certaines lectrices, que je ne nommerais pas, dire que j’avais tendance à recommander des polars violents… Que chacun se rassure, il m’arrive aussi d’avoir besoin de retrouver foi en l’humanité et rien de mieux pour le faire que de lire Et je danse aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat. Voilà un livre qui donne envie d’aimer !

optima-elite-machine-ecrire-vintage

Pierre-Marie, écrivain à succès qui n’écrit plus, est contacté par une lectrice qui lui fait parvenir un mystérieux paquet. Par principe, Pierre-Marie n’échange pas avec ses lecteurs, aussi refuse-t-il d’ouvrir le paquet et écrit-il à cette Adeline Parmelan un email afin d’obtenir son adresse et de lui renvoyer le paquet et son contenu intacts. Mais Adeline est tenace et une conversation virtuelle s’installe entre les deux personnages qui deviennent peu à peu indispensables l’un pour l’autre. Il faudra pourtant bien qu’un jour Pierre-Marie sache ce qui se trouve dans ce paquet et qu’il comprenne quels secrets le lient à Adeline Parmelan, qui n’est d’ailleurs pas le vrai nom de son interlocutrice.

Et je danse aussi est une petite pépite, un concentré de vitamines, d’énergie, de vie et de petits bonheurs. C’est l’assurance de commencer 2017 en beauté, pourquoi s’en priver ?

  • Pour moi, un bon livre est un livre instructif

Il y a, enfin, les lecteurs qui souhaitent lire « utile ». Là encore, à chacun ses motivations et tous les prétextes sont bons pour se (re)mettre à la lecture. Qui sait ? On commencera peut-être par lire Le charme discret de l’intestin, de Giulia Enders, pour comprendre la grande histoire de notre 2e cerveau, tout savoir sur son rôle, son fonctionnement, ses tracas, ses tourments, changer ses habitudes alimentaires et faire la part belle à cet organe « mal-aimé », et, de fil en aiguille, on parviendra peut-être à déceler tout ce qu’on peut également apprendre d’un ouvrage de fiction, d’un thriller, d’un classique, ce qu’ils nous disent d’un pays, d’une ville, d’une société, d’une époque…

charme-discret-intestin-giulia-enders

Je le répète, toute motivation pour s’y mettre ou s’y remettre en 2017 est bonne à prendre ! Alors à vos marque-pages les amis, je vous souhaite une merveilleuse année littéraire !

Publicités

4 réflexions sur “Au secours ! Je veux lire plus en 2017, je lis quoi ?

  1. Très heureuse de vous retrouver , bonne année, et belle nouvelle vie! Personnellement je picore beaucoup à la médiathèque où je me rends régulièrement, je succombe aussi dans les librairies, j’ écoute les avis des uns et des autres, certains avis pour, justement, ne pas acheter .Parmi les classique je reviens régulièrement aux  » Liaisons dangereuses » et à tous les ouvrages de Colette.

    Aimé par 1 personne

    1. Le plaisir est partagé de vous retrouver chère Claude ! C’est amusant, j’ai justement récupéré mon exemplaire des Liaisons dangereuses qui se trouvait chez mes parents pour le relire. Ma dernière lecture date de mon année de Première L, il est temps ! Est-ce que vous me recommandez un ouvrage de Colette en particulier ? Je ne saurais pas par lequel commencer. Très bonne année à vous et à bientôt !

      J'aime

  2. Cet article tombe bien! Voilà plusieurs livres (3) que je commence et que je laisse !!! justement comme tu dis « Papier Glacé » j’avais choisi trop vite. « Je danse aussi » est parfait pour moi en ce moment, j’ai besoin d’une histoire qui donne de l’espoir, qui demande de la persévérance, avec un peu de mystére ! Merci bien ! Bonne Année :

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s