Elucubrations livresques #1

Amies lectrices, amis lecteurs, ce n’est pas du tout ce que vous croyez. Il s’agit d’un terrible malentendu, vous n’allez pas me croire. La bibliothèque de Minette s’est fait dévaliser ! TOUT a disparu ! Vengeance personnelle ? Casse du siècle ? Allez savoir !

Quoi qu’il en soit notre pauvre amie est totalement démunie et n’a rien à vous présenter aujourd’hui pour assouvir votre soif de littérature. Voyez comme elle est chagrinée…

chat-british-shorthair-minette

minette-british-shorthair-lilas

J’aimerais vous dire que je plaisante, mais hélas ce ne serait qu’une moitié de vérité. Nos amis félidés n’y sont pour rien, ceci dit l’intégralité du contenu de la bibliothèque a bel et bien disparu : encartonné !

Minette sera en effet bientôt l’heureuse propriétaire d’un nouvel appartement. Aussi, tandis que Madame passe ses journées à ne strictement rien faire à part manger, dormir, dormir encore, et faire sa toilette, nous on s’active pour que tout soit prêt pour le déménagement prochain. Dans tout ça je n’ai pas sous la main les livres dont j’avais prévu de vous parler, aussi j’ai décidé d’improviser.

Il se trouve que je me suis quand même gardé sous le coude trois romans et que j’ai fait un hold-up à la bibliothèque – prévoyante la petite mère. Résultat : 7 livres à lire et de bons moments livresques en perspective ! Nous avons donc de quoi bavarder ce soir.

allegiant-divergent-veronica-roth

Je suis en pleine lecture (dévoration ? dévorance ? dévorage ?) du 3e tome de Divergent de Veronica Roth. OUI c’est un roman pour adolescentes émotives, mais NON je n’ai pas honte de vous en parler. Confession intime du soir bonsoir : j’ai ADORÉ les Hunger Games et je suis tout à fait conquise par la trilogie Divergente également. Je les lis en anglais, histoire de faire d’une pierre deux coups et j’avoue avoir du mal à décrocher de ma lecture lorsque le métro s’arrête à ma station. C’est terriblement divertissant, hautement addictif : bref, j’aime beaucoup !

fortune-rougon-emile-zola

Dans ma folie encartonnante, j’ai également épargné deux ouvrages. L’un est un classique, le premier tome de la célèbre série des Rougon-Macquart, d’Emile Zola (dans laquelle figure aussi L’Assommoir, Au Bonheur des Dames, Germinal ou encore La Bête Humaine). Oui, je suis capable de vous parler de Divergente dans un paragraphe et de Zola dans le suivant sans rougir. Je vous avais promis qu’il y avait des livres pour tous les lecteurs et des occasions pour toutes les lectures, je vous le prouve en direct !

Bref, j’ai commencé à lire La Fortune des Rougon il y a quelques mois mais je suis restée bloquée page 112. Zola c’est extrêmement bien écrit, vraiment, mais soyons honnêtes il faut s’accrocher par moments, il peut y avoir quelques longueurs descriptives. J’ajoute que ceci ne vaut pas pour Au bonheur des dames qui est une sacrée grosse merveille littéraire que je recommande à tout le monde et dont je note de vous parler un jour !

Ceci dit je n’abandonne jamais un roman lorsqu’il est bien écrit, c’est la seule condition sine qua non. Je me promets donc de le terminer, et de vous en parler si le bilan est positif !

equilibre-monde-rohinton-mistry-inde

equilibre-monde-roman-book-addict-blog-lecture

Le second roman sauvé in extremis des cartons est un défi que m’a lancé ma chère sœur (du blog Lalalabo) lorsqu’elle m’a fabriqué le magnifique « bouquiniste » dont je vous ai parlé il y a quelque temps. Il s’agit de L’Equilibre du monde de Rohinton Mistry, « le grand roman de l’Inde contemporaine, réaliste, foisonnant, inspiré ». Un pavé de 882 pages… Impossible n’est pas Papier Glacé !

Bon, et parce que je suis une grande boulimique, je suis également passée ce soir à la bibliothèque fêter mon week-end anticipé (je ne travaille pas demain – je sais c’est extrêmement énervant). Résultat : quatre livres supplémentaires dans ma « pile à lire ».

romans-maylis-kerangal-armistead-maupin

Premier craquage : Corniche Kennedy de Maylis de Kerangal. L’histoire d’une bande de « petits cons » qui brave tous les interdits en plongeant le long de la corniche et d’un commissaire chargé de surveiller le littoral. « Entre tolérance zéro et goût de l’interdit, les choses vont s’envenimer… » Curiosité quand tu nous tiens !

chroniques-san-francisco-armistead-maupin

Deuxième craquage : Chroniques de San Francisco, tome 1 d’Armistead Maupin, chaudement recommandé par une collègue livrovore. Un récit plus vrai que nature du San Francisco des années 70 et 80 : « on rit, on pleure, on s’amuse, on jubile, on ne peut pas lâcher la tribu : au bout des cent premières pages, on est déjà complètement accro. » (Michèle Fitoussi, Elle). Prometteur, n’est-ce pas ?

douglas-kennedy-cet-instant-la

Troisième craquage : Cet instant-là de Douglas Kennedy. Je n’ai jamais rien lu de cet auteur, mais la quatrième de couverture promet un drame psychologique, un roman d’idées, un roman d’espionnage et une histoire d’amour tragique et passionnée. Je me laisse tenter !

chroniques-oiseau-ressort-haruki-murakami

Quatrième et dernier craquage : Chroniques de l’oiseau à ressort d’Haruki Murakami. Je vous ai déjà parlé de cet auteur japonais ici et . Lire Murakami c’est toujours faire un grand voyage, l’univers est tellement particulier. C’est finalement assez indescriptible, il faut se laisser apprivoiser, lâcher prise, oublier la réalité, le plausible, l’impossible. Un très beau prétexte pour s’évader du quotidien !

Chers amis, je vous ai tout dit. J’espère que cette petite innovation vous plaira, ou du moins qu’elle ne vous déplaira pas trop ! Surtout dites-moi en commentaire si mes bavardages vous incommodent et je m’en tiendrai à mes conseils hebdomadaires habituels dès que j’aurai récupéré le contenu de ma bibliothèque !

En attendant je vous souhaite une excellente soirée : lisez, lisez et relisez !

tisane-cocooning-lecture-week-end

Publicités

6 réflexions sur “Elucubrations livresques #1

  1. Rassure toi minette, tu n’y perdras pas au change quand tu auras vu le nouvel appartement! Moi aussi d’ailleurs, je regarderai avec attention les nouvelles photos pour le découvrir. Pour ce qui est des livres, oui, il y en a beaucoup…mais comme ça, on a le choix. Corniche Kennedy me plairait bien, Equilibre du Monde éveille ma curiosité. Certains romans de Zola et Balzac me rappellent avec plaisir d’anciennes lectures de Lycée (série scientifiques, donc à l’époque, on allait à l’esssentiel ). Une pensée m’est venue cependant que cette littérature comme certains films de notre époque, à mon goût, manquent d’optimisme et de foi en la nature humaine. J’ai lu récemment un tout petit livre qui n’est pas un roman « vers la sobriété heureuse » de Pierre Rabhi, il se lit très très très vite. Une analyse lucide de notre société mais pleine de directions d’idées simples, logiques et encourageantes. Merci Papier Glacé pour toutes ces pensées que tu nous fais partager. Bon emménagement !

    J'aime

    1. Merci pour vos fidèles commentaires 🙂 j’aime beaucoup suivre de loin toutes vos lectures ! Merci pour l’emménagement, m’est avis que vous ne tarderez pas à venir voir notre nouvelle installation ! A très bientôt !

      J'aime

  2. Une impro, ça me va! et pour dame Minette, et bien parions qu’elle se fera sans souci à son nouvel environnement.
    « Corniche » me tente assez…j’aime beaucoup l’écriture de Maylis de Kérangal ; j’ai lu deux des ses précédents livres, et là le sujet semble intéressant. » J’ai beaucoup aimé  » l ‘Equilibre du Monde », mais du tout les Chroniques de San Francisco que j’ai abandonnées dès le second volume. Va pour Douglas Kennedy, mais je laisserai Zola de côté, mis à part  » Au Bonheur des Dames ».
    Je viens de commencer  » les Accoucheuses » d’Anna Marie Sicotte..je ne suis pas certaine de lire toute la série…
    Bon emménagement !

    J'aime

    1. Je suis ravie de savoir que vous avez aimé L’équilibre du monde et que vous aimez Maylis de Kerangal, ça me donne plus d’entrain pour poursuivre mes lectures ! Aïe j’espère que les Chroniques de San Francisco me plairont davantage… L’avantage avec la bibliothèque c’est qu’on peut se permettre de lire quelques pages et de passer à un autre livre, c’est toujours plus embêtant quand on a acheté un ouvrage et qu’il ne nous plaît pas !
      Je ne connais pas les Accoucheuses, je note, je note ! Merci Claude !!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s