Le thriller à dévorer dans le noir et la petite lampe de lecture pour le faire

pierre-lemaitre-travail-soigne2

Un peu plus et vous allez penser que c’est une obsession ! Pierre Lemaitre par ci, Pierre Lemaitre par là ! Elle radote la mémère ! Et ça va encore parler de la guerre ? Non parce que c’est bien sympa mais nous on veut du changement, du neuf, de l’intrigue, du juteux… !

OUI je l’avoue, je suis en pleine phase Pierre Lemaitre ! Depuis que j’ai lu Au revoir là-haut, l’écriture superbe de cet auteur de talent me reste en tête et je vais de roman en roman avec une voracité livresque que peu d’auteurs savent susciter.

NON, ça ne va pas parler de la guerre. J’étais tout feu tout flamme en quête d’une nouvelle lecture lorsque j’ai découvert que Pierrot a écrit plein d’autres romans, et qui plus est des thrillers/policiers… Ô bonheur, ô joie débordante, ô frénésie littéraire ! Et figurez-vous que le Pierrot est au rendez-vous ! Aussi, cette semaine, on va s’en mettre plein les yeux sur le blog de Papier Glacé avec un thriller bien sanglant, bien dégoulinant et un inspecteur atypique et attachant : tout ce qu’on aime ! M’est avis que celles et ceux qui aiment Vargas et son cher Adamsberg devraient se pencher sur la question ! Mais écoutez plutôt…

camille-verhoeven-lemaitre

Verhoeven. Commandant Verhoeven, devrais-je dire. 1m45 les bras levés, chauve qui plus est, né d’un père pharmacien et d’une mère artiste et grande fumeuse, dont il hérite cette hypotrophie foetale qui lui aura valu bien des moqueries. Mais aujourd’hui plus personne ne rit lorsque le commandant Verhoeven se pointe sur une scène de crime, et surtout pas celles-ci. Des corps de femmes découpés en morceaux, des têtes clouées sur les murs, du sang qui a giclé un peu partout, et des détails qui ne collent pas : un assassin qui lave les cheveux de sa victime après l’avoir tuée, une empreinte de doigt apposée telle une signature, des éléments décoratifs qui sonnent faux… Bref, des scènes de crime épouvantables et terriblement illogiques ! Tout indique qu’il ne s’agit pas d’une affaire comme les autres. Les crimes se succèdent, la police piétine, la presse se déchaîne. Toute l’équipe du commandant Verhoeven est sur le qui-vive mais les éléments qui permettent d’avancer dans cette enquête sont minces et personne ne trouve d’explication logique à ces boucheries.

Personne ? Si, bien sûr : tout à coup pointe dans la tête de Camille Verhoeven une idée. Saugrenue, aux dires de tous, mais Camille y tient, à cette idée, il s’accroche, il formule des hypothèses… Grâce à une petite annonce, Camille parvient à entrer en contact avec cet assassin machiavélique qui se délecte d’avoir un adversaire à sa taille – hum, façon de parler ! Camille a raison : cet assassin prévoit tout dans les moindres détails parce qu’il sert un but suprême, une « oeuvre », une sorte de mission qu’il aurait reçue d’en-haut et qu’il accomplit pas à pas…

Mais tutututut ! Je n’en dis pas plus pour ne rien gâcher au suspense ! N’hésitez même pas, ne songez même pas à lire autre chose, laissez tout en plan et ruez vous sur Travail soigné. Un régal, un bonheur, un délice ! Je n’ai qu’une seule chose à dire : ENORME coup de coeur, FONCEZ !

lampe-lecture-pierre-lemaitre

Lampe de lecture « pince à linge » achetée chez Haricot Vert, 51 bis rue Lamarck, 75018 Paris

lampe-lecture-livre-poche2

livre-poche-lemaitre-thriller

Publicités

7 réflexions sur “Le thriller à dévorer dans le noir et la petite lampe de lecture pour le faire

  1. Je ne connais de PierrE Lemaitre que  » au revoir là haut » dont vous avez si bien parlé il y a peu. Je ne suis pas fan des romans policiers, surtout s’ils sont sanglants ( je suis une petitE chose délicate et sensible…) mais pourquoi pas, après tout ?

    Aimé par 1 personne

    1. Chère Claude, si vous êtes vraiment sensible alors je ne vous le recommande sans doute pas… En revanche je suis en train de lire un roman qui s’appelle L’envol du héron de Katharina Hagena, dont je parlerai sans doute prochainement. La petite chose délicate et sensible que vous êtes devrait apprécier !

      J'aime

  2. Haaa…Pierre Lemaitre…Pierre Lemaitre…Comme toi je l’ai découvert avec son sublime Au revoir là-haut, et depuis j’ai achevé sa bibliographie. Il y a eu quelques déceptions, mais tous ses livres ont un petit quelque chose qui les rend uniques à mes yeux 🙂
    Et je te rejoins sur la comparaison Adamsberg-Verhoeven, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au commissaire de Vargas (écrivain que je place au même niveau que Lemaitre dans mon coeur) en lisant les aventures du petit commandant !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s