Le roman policier à lire avec 10 petits gâteaux tout choco

Comment ça on n’est pas jeudi ? Qui me parle ? Où suis-je ? Je ne suis pas folle vous savez !

Ah ma bonne dame, que voulez-vous y a plus de saisons ! Tout fout le camp ! Et si même chez Papier Glacé on se met à déconner à plein tube et à publier de manière un peu bissextile, c’est vraiment la mort du petit cheval !

Mais, en ce beau dimanche de la fin mai, je vous propose qu’on s’y remette avec ardeur et courage, et ce, toutes affaires cessantes !

D’ailleurs, vous avez peut-être reçu hier une lettre d’un vieil ami. Celui-ci vous enjoignait à vous mettre en route pour Sticklehaven, d’où vous prendrez un bateau pour vous rendre sur l’Île du nègre, où un certain Mr. O’Nyme, mystérieux propriétaire d’une demeure moderne et confortable, vous accueillera les bras ouverts pour une semaine de repos bien méritée.

L’offre est attractive et vous avez déjà le nez fourré dans la valise, le passeport en main, et l’envie furieuse d’aller profiter de cette semaine de congés aux frais de la princesse… Mais prenez garde, sous la plume d’Agatha Christie, l’aventure peut s’avérer terriblement mortelle…

Les connaisseurs et connaisseuses auront peut-être en effet reconnu l’intrigue de Dix petits nègres, roman policier d’Agatha Christie sorti en 1939 au Royaume-Uni.

dix-petits-nègres-agatha-christie

Dix personnes, sans lien d’aucune sorte, venant des quatre coins de l’Angleterre, sont ainsi conviées à passer une semaine sur l’Île du nègre. La propriété a récemment été acquise par une star de cinéma dit-on, ou par un riche héritier, enfin l’affaire promet d’être croustillante et nos dix compères, ayant chacun reçu une lettre d’un vieil ami ou d’une connaissance passée, se décident à aller explorer l’Île du nègre de plus près.

En arrivant, chacun cherche à savoir qui sont ces fameux Mr et Mrs O’Nyme à l’origine de l’invitation. Mais les propriétaires ne sont pas encore arrivés, aux dires du majordome et de sa femme, fraîchement embauchés, qui mettent néanmoins un point d’honneur à servir avec le plus grand soin ces invités.

Le premier soir, toutefois, avant le dîner, alors que tous sont réunis sur la terrasse pour prendre un apéritif, ils entendent une voix terrible, sourde, qui les accuse chacun d’un crime. Tous s’étonnent, cherchent à identifier la source de ces accusations soi-disant mensongères ! On interroge le majordome : Mr O’Nyme avait donné des instructions précises par lettre, dont celle de placer un disque sur le gramophone à une heure précise.

L’ambiance commence à se tendre un peu sur l’Île du nègre. Certains tentent de s’expliquer sur les faits qui leur sont reprochés, on discute, on formule des hypothèses… quand tout à coup l’un des invités s’étouffe en buvant son whisky et meurt.

dix-petits-nègres-policier-christie

La frayeur gagne alors peu à peu les invités. D’abord les accusations, puis la mort de cet Antony Marston. Chacun tente de se rassurer en se disant qu’il s’agit d’un malheureux accident, mais le lendemain, le corps d’un deuxième invité est retrouvé, le crâne fracturé…

Accidents ? Vraiment ? La hache posée à côté du deuxième cadavre semble dire le contraire. Et cette célèbre comptine, encadrée dans la chambre de chaque invité, qu’a-t-elle à voir avec les morts successives de ces dix personnages ? Et ces dix petites statuettes qui trônent sur la table de la salle à manger, qui les fait disparaître à chaque fois qu’un convive est assassiné ?

Dix petits nègres est un huis clos au suspense progressif et in fine absolument insoutenable livré par la grande prêtresse du roman policier. L’intrigue est simple, mais le danger peut venir à tout moment et n’importe qui sur l’Île n’étant pas déjà mort pourrait être le coupable ! A côté de ça, les Dents de la mer c’est peanuts !

roman-policier-blog-lecture

Et comme vous n’aurez pas envie de reposer le livre une seule seconde avoir de savoir QUI a tué nos petits nègres, je propose le ravitaillement ! Une recette de gâteau choco très choco à répartir, si possible, dans des petits moules pour figurer nos dix petites statuettes. Et, vous avez compris le principe, vous en avalez un à chaque fois qu’un petit nègre disparaît !

Je tiens à préciser qu’après 10 jours de vacances dans le sud-ouest, j’ai été gavée de gras et de sucre comme un petit canard prêt à finir en foie gras. Aussi, la réalisation de ces dix petits gâteaux eut été une tentation trop forte et représenté un trop grand danger pour que je les réalise. Mais la recette a été précédemment testée et fortement approuvée par Minette, que chacun se rassure !

minette-british-shorthair

La recette du gâteau choco très choco (revisitée par Papier Glacé) :
Ingrédients (pour 6 personnes) :
– 200 g de chocolat bio à pâtisser noir
– 100 g de beurre bio + une noix pour le moule
– 3 œufs bio
– 50 g de farine de châtaigne bio
– 100 g de sucre de canne complet bio

Préchauffez votre four à 180°C. Au bain-marie, faites fondre le chocolat et le beurre coupé en morceaux. Dans un saladier, ajoutez le sucre, les œufs, la farine. Mélangez. Ajoutez le mélange chocolat/beurre. Mélangez encore. Beurrez et farinez vos dix petits moules et versez la pâte. Faites cuire au four environ 25 minutes. Si le gâteau ne semble pas assez cuit à la sortie du four c’est normal ! Il n’en sera que plus fondant à cœur !

Laissez-refroidir et SAVOUREZ ! Bon dimanche les amis ! Et très bonne lecture !

Publicités

Une réflexion sur “Le roman policier à lire avec 10 petits gâteaux tout choco

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s