Le roman historique à lire après avoir vu l’expo « Au temps de Klimt »

Du 12 février au 21 juin 2015, Gustav Klimt et les peintres viennois de l’Art Nouveau s’invitent à la Pinacothèque de Paris, le temps d’une exposition sur la « Sécession ». Rien à voir avec le Nord, le Sud ou la bataille de Gettysburg : on parle ici d’art viennois (non, pas le yaourt au chocolat !) de la fin du XIXe siècle jusqu’aux premières années de l’expressionnisme.

Vous connaissiez sans doute déjà Le Baiser de Klimt, mais connaissiez-vous Salomé ? La Frise Beethoven ? ou encore Judith ? Entre excès, dorures et femmes fatales (dans tous les sens du terme !), cette exposition nous promène parmi les plus grandes œuvres de Klimt, accompagnées de documents et d’œuvres de certains de ses contemporains, notamment d’Oskar Kokoschka, pour les intimes de l’époque.

Klimtvideo

Klimt-judith-salome

Une exposition ravissante faite d’œuvres imposantes et étonnantes, qui nous balade pendant environ 1h30 dans une autre époque, où les femmes sont dominatrices et assassines…

C’est donc tout naturellement qu’en rentrant, on s’installera confortablement dans son canapé ou dans son fauteuil préféré, pilou sur les genoux et chat sur le ventre, tisane dans une main et Le roi disait que j’étais diable, de Clara Dupont-Monod dans l’autre, et qu’on partira à la découverte de l’une des femmes les plus fatales de toute l’histoire de France : Aliénor d’Aquitaine.

chat-clara-dupont-monod-grasset

La belle Aliénor, libre, conquérante, un peu sorcière aux dires de certains, voit arriver, de la fenêtre de sa chambre, son futur époux. « Je vais épouser un moine » pense-t-elle. Le mariage est arrangé, bien sûr, car la politique n’est pas une affaire de sentiments. Et cependant, Louis VII tombe instantanément amoureux de cette femme pleine de rage, d’envie et de démesure.

Clara Dupont-Monod invente ainsi les premières années d’Aliénor d’Aquitaine au royaume de France, aux côtés de Louis VII, le roi dévot. Roi et reine s’expriment tour à tour, dessinant ainsi tout l’antagonisme de leurs deux caractères : l’un est calme, naïf, diplomate, cherchant conseil auprès de son plus fidèle conseiller, l’Abbé Suger tandis qu’Aliénor est bouillonnante, trépidante, manipulatrice et de marbre face à son époux à qui elle n’accorde, de temps à autre, que de maigres plaisirs pour parvenir à ses fins.

Progressivement, la fureur guerrière de chacun, la folie d’un monarque épris d’une femme qui le méprise, à qui il tient à prouver qu’il est à la hauteur, vont conduire les deux héros en croisade, à l’autre bout du monde.

chat-roi-disait-étais-diable-grasset

Les libertés que prend l’auteur sur le plan historique nous offrent de quoi nourrir nos appétits voraces de lecteurs avides d’intrigues et de troubadours, mais aussi de femmes puissantes et énergiques qui ont marqué l’histoire.

Chères lectrices, entourées de la Salomé de Klimt et d’Aliénor d’Aquitaine, il ne faudra pas vous chercher des noises cette semaine !

minette-british-shorthair

Publicités

3 réflexions sur “Le roman historique à lire après avoir vu l’expo « Au temps de Klimt »

  1. Klimt est un de mes peintres préférés… J’avais eu la chance d’apprécier ses plus belles œuvres au Palais du Belvédère à Vienne, notamment le Baiser. Je vais donc découvrir avec plaisir les histoires d’Aliénor pour faire le lien avec Salomé

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup les romans de cette sorte où on peut au passage en savoir plus sur l’histoire, les mœurs de l’époque et rencontrer des personnages célèbres et leur rôle. Qui est ce qui peut me prêter ce livre ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s