La pièce de théâtre à lire sur fond de Symphonie « héroïque » n°3

La bougie Diptyque au vétyver, pour une ambiance champêtre ? Check. Le coussin de baignoire « Zen » pour une relaxation optimale ? Check. Le bain chaud dans lequel vous aurez versé quelques gouttes d’huile essentielle de noix de muscade pour ses vertus antiseptiques, énergisantes et tonifiantes ? Check. Votre exemplaire du Cid de Pierre Corneille ? Check. La Symphonie n°3 de Beethoven prête à se lancer ? Check.

En avant, voyage du jour, bonjour : c’est reparti pour un tour de machine à remonter le temps, direction la cour du roi d’Espagne, 1637.

cid-pierre-corneille-librio

Idée reçue n°1 : Le Cid ? Connais pas !

Cette pièce de théâtre, vous la connaissez déjà sans l’avoir lue. Si, si, je vous assure ! Vos cours de français de collège et de lycée ne vous auront pas épargné-e. De « Va, je ne te hais point », à « Va, cours, vole et nous venge » en passant par « Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie ! », vous en avez bavé à retenir ces fichues figures de style et aujourd’hui vos méninges s’en souviennent !

Moralité : Le Cid ? Trop facile ! Alors ne nous arrêtons pas en si bon chemin, grimpez dans votre baignoire, installez-vous confortablement et, musique maestro !

Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées

La valeur n’attend point le nombre des années.

Don Rodrigue au Comte, Acte II scène 2, Le Cid, Pierre Corneille

quatrieme-couverture-cid-corneille

Idée reçue n°2 : les classiques sont ennuyeux

Don Rodrigue est un bon gars. Il paraît qu’il a du cœur, enfin du courage quoi. Bref, Rodrigue, c’est pas un mec qui se laisse emmerder. Il fait de l’œil à la petite Chimène, la fille du Comte. A priori, les deux paternels sont d’accord pour laisser les deux jeunots fricoter. Chimène était pas trop sûre de son coup, donc elle a demandé à sa gouvernante de parler à son père. Visiblement ça va le faire, c’est cool.

Vlà-t-il pas que les deux paternels s’embrouillent ! Le Comte met une beigne à Don Diègue ! Et l’autre est trop vieux pour lui en mettre une en retour, alors il va pleurnicher auprès de Rodrigue et il lui dit : fils, enfile tes Air Max, tu courras plus vite, et venge-nous parce que là c’est la honte sur la famille pour 3 générations.

Rodrigue a les boules. Lui qui voulait se faire Chimène c’est plutôt mal barré. En même temps, la honte sur la famille c’est vraiment la misère. Chimène… la family… Chimène… la family…

cid-pierre-corneille-librio-théâtre

Le voilà, le fameux dilemme « cornélien » dont tout le monde parle ! Tuera ? Tuera pas ? Le suspense est à son comble ! Ça donne envie de savoir la suite, non ? Qui plus est, l’écriture en vers est un régal, une parenthèse d’élégance et de subtilité qui nous invite au voyage. Le roi d’Espagne, le Rodrigue sur son cheval, l’épée à la main… tout y est !

Ne manque plus que l’ambiance musicale pour parfaire le tableau. Qui dit Rodrigue dit valeureux, chevaleresque, téméraire… héroïque ! Héroïque, vous dites ? J’ai pile poil ce qu’il vous faut. Une symphonie en mi bémol majeur qui vous portera au fil des pages, et signée Beethoven en plus !

On n’est pas bien dans ce petit bain ?

Allez, à la prochaine les ami-e-s ! Lisez beaucoup, lisez bien !

 

Publicités

5 réflexions sur “La pièce de théâtre à lire sur fond de Symphonie « héroïque » n°3

  1. La mort de Néron va être joué au théâtre de Nesle à partir du 16 avril jusqu’au 25 juin, tous les jeudis, à 21h.

    La Mort de Néron est une pièce de théâtre écrite par Félicien Marceau en 1956. Cette pièce a été présentée pour la première fois par une diffusion à la radio française en 1960 par Serge Régiani.

    Néron s’est enfui et se réfugie dans une cave. Dans la campagne les légionnaires rôdent à sa recherche; la fin est proche et il le sait. En nous livrant ses secrets et ses états d’âme, Néron, le plus insolent des mortels, pense exorciser ses peurs.

    Pour avoir plus d’information sur le spectacle, venez visiter le site : http://www.lamortdeneron.com .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s