Le classique à lire avec une infusion bio rooibos-amande

A force de lire on finit par comprendre qu’à force de lire on finit par comprendre.

Jacques Beaudry, essayiste et philosophe québecois

A force de lire, on finit par comprendre qu’il est des livres dont on ne devrait pas avoir à se passer. La Peste, d’Albert Camus, fait partie de ces merveilles qu’un ami bienveillant se doit de mettre entre nos mains. Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore lu, permettez-moi d’être pour vous cette amie bien intentionnée.

camus-peste-folio

Enfilez-moi masque, gants et charlotte, ajustez-moi cette paire de lunettes et remontez vos manches ! Vous êtes à Oran dans les années 40 au cœur d’une catastrophe sanitaire qui permettra en partie à Albert Camus de remporter le Prix Nobel en 1957.

Oran, donc, un jour d’avril. Le docteur Rieux découvre un rat mort sur son palier. Est-ce le fait d’un voisin farceur ? C’est ce que le concierge semble d’abord penser, néanmoins au fil des jours les rats se mettent à remonter à la surface pour venir mourir dans les rues. Les cadavres de rats s’amoncellent et la panique commence à gagner les habitants et les autorités. Mais un jour, le nombre de cadavres diminue. Les autorités croient la ville sauvée et s’en félicitent…

C’est alors que certains habitants commencent à tomber malades. Malgré les soins prodigués par le docteur Rieux, l’état des patients se dégrade rapidement, les morts se multiplient, le diagnostic tombe : il s’agit de la peste. Après bien des réticences, la municipalité se décide : les portes de la ville sont fermées pour empêcher l’épidémie de se propager.

camus-peste-quatrieme-couverture

Via différents personnages, Albert Camus fait alors la chronique d’une ville qui s’installe peu à peu dans l’isolement. Il raconte les hommes de bonne volonté qui luttent ensemble contre ce fléau, ceux qui se réfugient dans leur foi, ceux, encore, qui semblent tirer une satisfaction malsaine à voir la population décimée petit à petit. Les personnages sont magnifiques, la plume de Camus est – comme toujours – impeccable. Que chacun se sente libre d’identifier ce qu’a souhaité dire Camus avec cet ouvrage ou de s’engouffrer dans La Peste sans chercher un sens particulier au fléau qui touche la ville et ses hommes, pourvu que ce classique soit lu, lu et relu ! Avec Camus, on ne craint ni la fausse note ni le temps perdu : c’est votre score littéraire 2015 que vous allez booster illico !

peste-camus-lov-organic-book-addict

Bon, et pour ajouter une petite touche de glamour à cette peste bubonique fort peu ragoutante, on s’enveloppe dans son petit plaid et on dégaine une infusion bio Rooibos-Amande de chez Lov Organic, pour faire du bien à son corps, se relaxer et tenter d’éloigner tous ces méchants microbes qui nous guettent en hiver.

boite-thé-my-little-box

peste-camus-lov-organic

tasse-girafe-peste-folio

DSC03002

Allez, dépêchez-vous de faire péter ce score littéraire et lorsque vous aurez fini de lire dites-moi tout sur vos lectures du moment ! A la semaine prochaine !

Publicités

5 réflexions sur “Le classique à lire avec une infusion bio rooibos-amande

  1. Bonjour Papier Glacé, merci de souligner les grands classiques…. qui ont toujours toute leur place ! Pour partager nos lectures, je parcours en ce moment les aventures du commissaire Brunetti. Un vénitien, passionné par ses enquêtes et qui nous fait partagé en même temps son amour de l’Italie. Donna Léon avait été récompensée par le prix japonais du meilleur roman à suspense, Suntory, pour Mort à la Fénice. Pour les amoureux des polars donc…

    Aimé par 1 personne

  2. Je fais partie de ceux qui n’ont pas lu La Peste. En fait, le titre m’en a dissuadée dès le départ. Avec le commentaire que tu en fais, Papier Glacé, ma réticence a nettement chuté. Je vais donc en lire quelques passages…et après, j’irai jusqu’au bout. Mais, déjà, il faut que je me procure le livre. Merci et à bientôt.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s