Noël J-14 : le livre à offrir à son frère

sapin-noel-gland-rouge

sapin-pere-noel-décoration-boule

Tic tac, tic tac. Qu’on ne s’y trompe pas, si les températures remontent un peu, le décompte de Noël, lui, suit son cours ! On ne voudrait pas vous stresser et surtout pas vous faire la leçon (parce qu’on n’a pas du tout commencé à réfléchir aux cadeaux de Noël en ce qui nous concerne), n’empêche qu’à J-14, il va falloir y songer très sérieusement.

Votre sœur chérie, elle, a déjà eu son compte. Dites lui bien qu’elle nous envoie une petite carte de Cornouailles. Mais votre frère, lui, vous allez lui offrir quoi ? Cravate rouge et blanche ? Chaussettes à motifs petits rênes de Noël ? Lego architecture ? Non, tout ça c’est du vu, revu, « archi » revu (pour comprendre cette blague, noter que mon frère est archi…tecte !… hum…).

Non, cette année, pour Noël, vous allez faire bien mieux que ça. Vous allez lui offrir un cadeau qui n’a pas de prix : vous allez lui offrir toute la vie devant lui. Vous allez donc faire appel à Momo et à Madame Rosa, et croyez-moi, vous ne pouviez pas trouver meilleur cadeau.

DSC02276

emile-ajar-vie-devant-soi-folio

Signé Emile Ajar, pseudonyme utilisé par Romain Gary pour écrire en toute liberté à une époque où il était très critiqué, La vie devant soi a reçu le prix Goncourt en 1975. Voyez comme je le chouchoute, le frèro.

Momo, petit musulman d’une dizaine d’années, raconte la vie telle qu’il la voit du haut de son jeune âge. Il habite chez Madame Rosa, une vieille femme juive, passée par Auschwitz, dont l’antique profession était de « se défendre avec son cul ». Aujourd’hui, elle accueille dans une pension des plus clandestines, les petits « nés de travers » des autres dames qui « se défendent avec leur cul ». Il faut, bien sûr, se méfier des « proxynètes » et de l’assistance publique. Dans cette vie parfois bien vache, cette vie qui « ne pardonne pas », Momo s’est pris d’un amour d’enfant, pur et sincère, pour cette vieille prostituée, aujourd’hui grosse et laide, qui n’arrive plus à monter les escaliers et qui vit dans la terreur qu’on la jette à nouveau dans un « trou juif ». Madame Rosa est malade, mais elle n’ira pas mourir à l’hôpital : Momo va s’assurer qu’elle puisse bénéficier du droit sacré des peuples « à disposer d’eux-mêmes ».

quatrieme-couverture-ajar-vie-devant-soi

Du haut de sa dizaine d’années, Momo ne comprend pas toujours très bien le monde qu’il voit mais il ne manque pas de lucidité face à la vie. Une éducation forgée par la vie elle-même, avec ses lacunes, ses particularités, prête à Momo des expressions légendaires, qui rendent le récit à la fois amusant, léger et emprunt d’une certaine profondeur. Il est touchant d’honnêteté et de simplicité, il déroule son histoire avec une certaine désinvolture, sans apitoiement, sans rancœur, sans trop de gravité. La pauvreté, la délinquance, c’est la vie : pas de mépris, pas de jugement. Cette vie pour lui, c’est la seule qui existe.

La première chose que je peux vous dire c’est qu’on habitait au sixième à pied et que pour Madame Rosa, avec tous ces kilos qu’elle portait sur elle et seulement deux jambes, c’était une vraie source de vie quotidienne, avec tous les soucis et les peines. Elle nous le rappelait chaque fois qu’elle ne se plaignait pas d’autre part, car elle était également juive. Sa santé n’était pas bonne non plus et je peux vous dire aussi dès le début que c’était une femme qui aurait mérité un ascenseur.

La vie devant soi, Romain Gary (Emile Ajar)

La vie devant soi est un roman sublime, écrit d’une main de maître par un auteur de génie. C’est drôle et bouleversant, c’est un livre qui mérite une place de choix dans votre bibliothèque et que, j’espère, vous aurez envie de lire, lire et relire !

chat-sapin-british-shorthair

Publicités

3 réflexions sur “Noël J-14 : le livre à offrir à son frère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s