Noël J-21 : le livre à offrir à sa sœur

Jingle bell, jingle bell, jingle bell rock, jingle bells swing and jingle bells ring, snowing and blowing up bushels of fun, now the jingle hop has begun…

lutins-noel-sia

jardin-hiver-rouge

C’est dans cette ambiance musicale et joyeusement régressive que, lundi 1er décembre, vous avez plongé :

  • les deux pieds dans la magie de Noël
  • la tête la première dans votre nouvelle doudoune
  • dans une déprime profonde, quoique passagère et largement soignable à coups de Ferrero Rocher, à l’idée de toutes les idées cadeaux qu’il va encore falloir trouver.

Qu’on se le dise, pour les taties Danielle et autres cousines inconnues au bataillon, je ne peux pas grand chose pour vous. Quoique ne doutant pas qu’une lecture puisse changer le cours d’une vie, je tiens à préciser que je donne ici dans le bouquin, pas dans le miracle. Pour les gens à qui vous voulez du bien, c’est une autre histoire, et j’ai de quoi vous régaler dans ma hotte.

rebecca-lutin-sapin-noel

rebecca-daphne-maurier-houx

Idée cadeau n°1 : Rebecca de Daphné du Maurier, ou l’incontournable à offrir à sa soeur

Classique de la littérature anglaise paru en 1938, Rebecca est aux Cornouailles ce que Cyrano est à la Gascogne.

Demoiselle de compagnie d’une femme snob, mondaine et envieuse, la jeune narratrice réside avec Mme Van Hopper dans un hôtel de Monte-Carlo. Désespérée de ne croiser personne qui pourrait faire l’objet de ses commérages les plus délectables, Mme Van Hopper s’illumine lorsqu’un beau jour elle reconnaît Maximilien de Winter au restaurant de l’hôtel. Le propriétaire de Manderley, superbe demeure de l’ouest de l’Angleterre, est d’ailleurs un excellent sujet de commérages : il vient de perdre sa femme, Rebecca. La pauvre Rebecca… si belle, si intelligente, si brillante, est morte noyée quelques temps auparavant.

La perte de sa femme rend Maximilien, la quarantaine, pour le moins taciturne. Parlant peu, il semble souvent perdu dans de sombres pensées. Il pense à Rebecca, dit-on… Il se prend pourtant d’amitié pour cette jeune demoiselle de compagnie réservée et maladroite. Alors qu’elle et Mme Van Hopper sont sur le point de quitter l’hôtel, coup de tonnerre sur Monte-Carlo : Maximilien propose à la narratrice de quitter Mme Van Hopper, de l’épouser et de venir vivre avec lui à Manderley.

Ascension sociale fulgurante s’il en est ! Mais la vie à Manderley est loin d’être idyllique pour cette jeune femme que tous, à commencer par les domestiques du domaine, accusent de vouloir remplacer l’ancienne Mme de Winter. Le spectre de la défunte plane sur Manderley, l’atmosphère devient pesante, puis étouffante, pour cette jeune femme dont l’amant est muré dans un silence lugubre. Peu à peu, le récit se focalise essentiellement sur cette rivalité entre une vivante et le fantôme de l’ancienne Mme de Winter, dont la présence invisible et obsédante hante tous les personnages de ce roman, à commencer par Maximilien. C’est avec force frissons qu’on progresse dans l’histoire, à la recherche de la seule vérité qui importe aux yeux de la nouvelle épouse : comment se débarrasse-t-on d’une femme déjà morte ?

rebecca-daphne-maurier-idee-cadeau-noel

lutin-noel-rebecca

pere-noel-rebecca

Popularisé par l’adaptation au cinéma d’Hitchcock, en 1940, Rebecca tient à la fois du roman policier et du drame psychologique à la Gone Girl. Lu, lu et relu une bonne dizaine de fois. C’est votre soeur chérie qui va être contente… !

Et pi c’est tout ! Aujourd’hui, ni box, ni recette, ni crème, ni thé gourmand et ce jusqu’à Noël ! En ces temps où les idées cadeaux sont précieuses, me voilà bien avare en recommandations ! Mais la ruse est habile : un bon livre étant la promesse d’un grand voyage, en offrant Rebecca à votre soeur vous lui offrez à la fois un aller simple pour l’Angleterre et l’assurance d’une belle rencontre littéraire !

Alors pensez-y pour vos emplettes et lisez, lisez et relisez ! A très vite !

On peut juger de la beauté d’un livre à la vigueur des coups de poings qu’il vous a donnés et à la longueur de temps qu’on met ensuite à en revenir.

Gustave Flaubert

Publicités

4 réflexions sur “Noël J-21 : le livre à offrir à sa sœur

  1. Oh, Rébecca, toute mon adolescence. A relire, en dégustant des scones et des muffins tartinés de marmelade d’oranges..
    Ma sœur aura droit à  » inconnu à cette adresse » qu’elle ne connait pas…encore

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s