Le livre à accompagner d’une verrine fruits rouges, fromage blanc et vodka

Amies lectrices, amis lecteurs, après cette folle semaine de jeu-concours – MERCI FOLIO ET MERCI A VOUS ! – vous avez frappé très fort. De la mousse au chocolat, en passant par le tiramisu aux pêches, le coeur coulant, le riz au lait et la religieuse au café, vous m’avez régalée !

Le temps pour moi de m’occuper du tirage au sort, les résultats seront annoncés très prochainement. C’est l’occasion, peut-être, de vous abonner au blog, si ce n’est pas déjà fait, pour ne pas louper l’info… ! Dans l’attente, j’espère que vous avez fait le plein de recettes gourmandes et inventives pour égayer vos lectures à venir !

Et pourtant… pourtant, je vois d’ici qu’il manque une recette à votre carnet, tel un atout à votre jeu, une cartouche à votre carabine. Il vous manque quelque chose qui serait à la fois fort, souple, tendre, poignant et saisissant. Vous avez besoin de Gouri, de Iakov, de Ksenia, et d’un bon shot de vodka. Vous avez besoin de La nuit tombée, d’Antoine Choplin et de sa « verrine rouge-vodka ».

nuit-tombee-antoine-choplin-vodka-verrine

nuit-tombee-antoine-choplin-verrine-shot

« Il y a eu la vie ici, il faudra le raconter à ceux qui reviendront ».

La nuit tombée, Antoine Choplin, éditions La fosse aux ours

Avant, il y avait les chants, les arbres, les jeux d’enfants. Aujourd’hui, deux ans après la catastrophe, Pripiat est une ville fantôme, ensevelie sous une poussière mortelle. C’est à Pripiat, en Ukraine, qu’ont vécu Gouri et sa famille avant l’explosion. Puis le désastre s’est produit, le 26 avril 1986, et tout le monde a fui ou presque. Iakov est resté, lui. Il a aidé à déblayer, à enterrer, à contenir, des semaines durant. Ensuite, il est tombé malade, comme beaucoup d’autres.

Deux ans après, Gouri revient, pour voir et pour accomplir une mission : retrouver ce qu’il reste de sa vie, de ses souvenirs, retrouver un peu d’humanité dans cet environnement à l’invisible hostilité. Cette nuit, il ira là-bas, malgré les barrages et la surveillance : dans la zone interdite, à Tchernobyl.

antoine-choplin-verrine

J’ai découvert La nuit tombée dans une émission de La Grande Librairie. François Busnel demandait à Antoine Choplin, à peu de choses près : comment faites-vous pour dire autant avec si peu de mots ? Ma curiosité piquée, j’ai voulu voir, moi aussi, ce qu’il en était. Résultat : bluffant.

Tout tient dans 121 pages : les paysages de plus en plus désertiques à mesure que l’on approche de la zone interdite, les quelques lueurs d’humanité qui subsistent, la fraternité, la maladie, la force du souvenir. Antoine Choplin fait parler ses personnages avec beaucoup de pudeur et de simplicité. Comme le dit si bien Marine Landrot, pour Télérama : « Chez [Antoine Choplin], les ruptures sont nettes mais jamais cassantes, la narration sèche et pourtant toujours chaleureuse. » C’est remarquablement écrit, les personnages sont simples et touchants, on sent beaucoup de chaleur et de sincérité dans le récit. Bref, à lire absolument et cul sec !

nuit-tombee-shots-vodka

Le tout étant largement arrosé de vodka, arrosons, nous aussi, notre lecture avec une recette fraîche et fruitée : la verrine fruits rouges, biscuits à la cuillère, Gervita et vodka. Une recette ultra simple pour un dessert qui se prépare en deux temps-trois mouvements. Parfaite pour égayer une petite soirée lecture d’hiver qui manquerait de sucre et de douceur !

shots-nuit-tombee-antoine-choplin-verrine-vodka

Les ingrédients pour une verrine :

  • des biscuits à la cuillère
  • des fruits rouges surgelés
  • un Gervita
  • de la vodka
  • éventuellement du sucre si vos fruits rouges sont un peu acides, un peu de chocolat en poudre ou un peu de cannelle, pourquoi pas !

La recette 5 minutes chrono :

  • Placez la quantité souhaitée de fruits rouges dans un récipient adapté au micro-ondes, faites décongeler les fruits rouges.
  • Ajoutez la quantité voulue de vodka : le but étant d’obtenir un petit goût piquant en fin de bouche, selon votre alcoolisation habituelle, vous adapterez les doses !
  • Laissez reposer quelques minutes.
  • Disposez au fond de la verrine 1 ou 2 biscuits à la cuillère coupés en petits morceaux.
  • Ajoutez une couche de fruits rouges infusés à la vodka.
  • Puis, disposez une couche de Gervita.
  • Puis, rebelotte : une couche de biscuits à la cuillère, une couche de fruits rouges et une couche de Gervita.
  • Les amateurs de chocolat pourront terminer par une fine couche de chocolat en poudre.
  • Et c’est tout !

C’est d’une simplicité extrême, en quelques étapes seulement on obtient un mélange de légèreté et de douceur que la vodka vient subtilement relever. C’est parfait pour accompagner La nuit tombée. Savourez et comme toujours, lisez, lisez et relisez !

nuit-tombee-fosse-aux-ours

nuit-tombee-verrine-antoine-choplin

nuit-tombee-couverture-verrine-nesquik

Publicités

3 réflexions sur “Le livre à accompagner d’une verrine fruits rouges, fromage blanc et vodka

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s