Le livre addictif à lire en version électronique

Michel, l’anti-cyclone flemmard censé protéger nos contrées, s’est enfin sorti les isobares du tourbillon, si bien que l’été a fait son apparition.

Hypothèse n°1 – la plus heureuse : vous êtes à la plage, vous avez lu 4 livres en 3 jours, vous avez besoin d’un conseil de toute urgence afin de poursuivre votre gloutonnerie littéraire.

Hypothèse n°2 : vous êtes coincée au boulot. Bien qu’ayant vanté les vertus des vacances hors saison à tout le monde, vous êtes bien la seule à ne pas avoir quitté le navire. Vos sujets sont en stand-by et vous attendez l’opération tempête du désert qui va vous empêcher de vous pendre avec votre collier de trombones.

Le livre qui va enchanter votre été ou sauver votre peau, c’est L’homme aux cercles bleus, de Fred Vargas, et c’est en version numérique que je vous propose de le découvrir.

fred-vargas-cercle-rose

L’homme aux cercles bleus, ou la première apparition du commissaire Adamsberg, le héros/anti-héros qui va changer votre vie

Voilà quatre mois qu’un maniaque encercle à la craie des objets égarés sur les trottoirs de Paris. Ici un bigoudi, là une branche d’arbre, entourés d’un cercle bleu et toujours accompagnés d’une phrase : « Victor, mauvais sort, que fais-tu dehors ? ». Les journalistes et les psychiatres se délectent de cette nouvelle manie et théorisent sur l’identité de l’individu qui fait de la capitale un tableau noir grandeur nature. Un beau jour, ce n’est plus un bonnet de bain dans un cercle, mais une femme sauvagement égorgée. La plaisanterie tourne court et le commissaire Adamsberg se lance sur les traces de « l’homme aux cercles bleus ».

fred-vargas-noir-blanc

fred-vargas-noir-blanc-2

Avec un style inimitable entre le fantastique et le réel, Fred Vargas nous promène, avec une lenteur calculée qui sied parfaitement au personnage sublime et nonchalant qu’est Adamsberg, dans les rues de Paris. L’enquête avance au gré des personnages, très travaillés, très palpables, très attachants, tant et si bien que s’extraire du livre avant de l’avoir terminé relève de l’exploit, et que c’est avec un pincement au coeur qu’on le finit : hélas, déjà…

Hautement addictif, donc, et ça tombe bien puisque c’est en version numérique que vous allez le dévorer.

Pourquoi ?

  1. Parce que j’avais promis de faire de chaque geste de votre quotidien une opportunité de lecture.
  2. Parce que vous pouvez vous brosser les dents tout en lisant.
  3. Parce que, munie de votre seul smartphone, vous allez pouvoir lire ET tourner les pages dans les 3 cm² que vous avez arrachés à votre voisin au prix de moult coups d’épaules dans la ligne 13 à 8h.
  4. Parce que vous oubliez moins souvent votre smartphone que votre livre sur la table de chevet.
  5. Parce qu’il rentre dans tous vos sacs, voire même dans votre petite culotte, version holster.
  6. Parce que vous pourrez lire au bureau en faisant croire que vous checkez vos mails.

fred-vargas-zoom

fred-vargas-branche

Alors, un conseil : n’oubliez pas votre chargeur à la maison parce que vous allez vivre collée à votre smartphone tant que vous ne connaîtrez pas l’identité de l’homme aux cercles bleus.

Vous n’avez pas l’appli qui va bien pour lire des e-books sur votre smartphone ? L’Express vous en a dégoté 10.

La bonne nouvelle ? Fred Vargas est un auteur prolifique. Maintenant que vous êtes addict, vous allez pouvoir lire – dans l’ordre, c’est mieux : L’homme à l’envers, Les Quatre fleuves, Pars vite et reviens tard, Coule la Seine, Sous les vents de Neptune, Dans les bois éternels, Un lieu incertain,  et L’armée furieuse.

Vous aimez ? Partagez et lisez, lisez, lisez !

Publicités

Une réflexion sur “Le livre addictif à lire en version électronique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s