Le livre à lire au soleil en sirotant une citronnade

C’est prouvé, tout Français qui se respecte lit davantage pendant les grandes vacances, à raison de trois livres en moyenne, sur les onze annuels. C’est l’Ifop qui l’a dit dans un sondage commandé par la librairie en ligne Feedbooks.

De sorte que si vous voulez être dans la moyenne, vous allez devoir sélectionner les trois livres que vous dévorerez cet été, sous le soleil – si ces foutus anticyclones font leur boulot.

Si vous avez lu le premier article de Papier Glacé, vous avez dû comprendre le principe : dans chaque post, un conseil de lecture et un produit associé qui va, selon la lectrice que vous êtes, émoustiller vos papilles et enrichir votre expérience de lecture ou constituer un prétexte pour vous poser quelques heures afin de dévorer un bon bouquin. En clair, soit c’est le bouquin qui vous attire, soit c’est le produit. Du moment que vous lisez, vous faites le bonheur de Papier Glacé.

C’est l’été, disais-je, et vous avez besoin d’un bon bouquin à savourer pendant votre trève estivale. Il est tout trouvé : il vous faut absolument Demain j’arrête, de Gilles Legardinier.

Demainjarrete-bonnets

Pourquoi ?

  1. Parce que Demain j’arrête, c’est l’histoire de Julie, une héroïne très girl next door, très Bridget Jones, trentenaire abonnée aux looses à répétition et dont les apartés félins offrent de multiples occasions de rire franchement, ce qui n’est pas négligeable lors du choix d’un livre estival.
  2. Parce que Julie est obsédée par son nouveau voisin, qui semble avoir une double-vie, dont elle va vouloir percer le secret, jusqu’à se mettre dans des situations hautement improbables et rocambolesques. On sait que sur un malentendu, vous pourriez entreprendre le même genre de délire, alors catharsis oblige, pour ne pas reproduire l’expérience sur votre nouveau voisin il faut vous purifier de cette passion secrète en lisant Demain j’arrête.
  3. Parce qu’il y a du vrai dans les réactions de Julie, une justesse indéniable dans le récit de ses emportements, de son incapacité à agir puis de sa démesure et de ses doutes, d’autant plus intéressante que le livre a été écrit par un homme.

demainjarrete-chaton

Et le produit associé alors ?

Léger et drolatique, Demain j’arrête s’accompagnera idéalement de L’incroyable citronnade Michel & Augustin.

  1. Parce que L’incroyable citronnade, qu’elle soit aux deux citrons, larme de menthe ou aux citrons et aux framboises – je n’ai pas encore goûté la 3e déclinaison citron/ananas -, est fraîche, acidulée et revigorante, comme Demain j’arrête.
  2. Parce que la bouteille de L’incroyable citronnade est colorée et dynamisante, comme la couverture de Demain j’arrête.
  3. Parce que, de manière générale, Michel et Augustin, c’est une marque qui met du bonheur dans ton cœur, comme Demain j’arrête.

demainjarrete-ouvert

demainjarrete-citronnade1

demainjarrete-citronnade2

Vous m’en direz des nouvelles ! Profitez de l’été et n’oubliez pas : lisez à gogo, c’est le secret du bonheur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s